IRLANDE ET BREXIT

Catégorie(s) : Actualités Générales
Posté le
IRLANDE ET BREXIT

La Normandie joue sa reine

En prévision de la grande pagaille qui s’annonce en mars 2019, LSN épaulée par ses partenaires compte bien positionner les ports normands sur l’échiquier européen. Une stratégie de séduction auprès des irlandais s’organise pour contrer le projet adopté en août par la Commission européenne qui vise à renforcer les liens entre l’Irlande et Anvers et Rotterdam. Nos arguments sont solides. Nous disposons en effet de ports majeurs et secondaires attractifs, flexibles et déjà connus des opérateurs irlandais. De Cherbourg à Dieppe en passant par Caen, Le Havre, le Terminal Radicatel et Fécamp, les services de pré et post acheminement fer/fleuve sont parfaitement adaptés aux lignes short sea qui ont besoin d’escales brèves, sans surcoût de brouettage et de manutention.

Sans attendre les négociations en cours avec l’Europe, les Normands ont programmé une première mission en éclaireurs en décembre. Puis au 1er trimestre 2019, une délégation normande composée de portuaires, logisticiens et industriels rencontrera les acteurs irlandais qui cherchent de leur côté les opportunités de contourner les effets du BREXIT.

Avec LSN, les acteurs économiques normands (AD Normandie, Direction régionale des Douanes, Ports Normands Associés, Terminal de Radicatel, UMEP, HAROPA…) sont bien décidés à prendre l’avantage en proposant des variantes à la partie qui va se jouer très vite.

Copyright Logistique Seine-Normandie 2016 - Réalisation Siqual - Design Valeur Graphique - Mentions légales


Haut