Opack : solution durable et économique de colis réutilisables

Logistique Seine Normandie lançait en janvier 2024 son premier appel à idées de projets innovants avec une ambition : accélérer l’intégration de solutions innovantes en faveur d’une logistique plus performante et durable.
Le projet Opack, l’un des trois lauréats, entre à présent en phase d’accompagnement pour initier des expérimentations avec des acteurs de la logistique et de la supply chain en Normandie. Rencontre avec Chrystelle Peltier, co-fondatrice d’Opack.

 

Comment est né le projet Opack ?

L’innovation et l’entrepreneuriat sont des sujets qui m’ont toujours intéressée, et que j’essayais de transmettre à mes élèves en tant que professeur de technologies au collège et en 2nde.

L’accumulation des colis reçus durant le confinement sanitaire en 2020 a été une révélation : il fallait trouver un nouveau système d’emballage qui permette de réduire le nombre de déchets accumulés par ces cartons et l’empreinte carbone !

Cette réflexion, conduite avec mes fils, nous a amenés au projet Opack : un colis réutilisable jusqu’à 100 fois, intégrant un système de calage gonflable qui s’ajuste automatiquement pour fournir une protection optimale des produits lors du transport. Il offre ainsi une alternative économique et écologiquement responsable dans le marché de l’emballage. Nous l’avons présenté au concours Lépine et avons reçu la médaille d’or en mai 2023. L’étape vers l’industrialisation pouvait commencer.

 

Comment vous positionnez-vous face aux concurrents sur le marché de l’emballage recyclable ?

Le principe actuel repose principalement sur un retour chez le fabricant qui, après tri et nettoyage, remet dans le circuit l’emballage au prix du neuf. Le coût induit par ces différents process freine le développement du colis réutilisable.

Opack permet de faire revenir le colis directement chez l’émetteur, soit par dépôt en consigne soit par étiquette prépayée. Son matériau léger et résistant permet de décoller et repositionner directement une nouvelle étiquette (jusqu’à 100 utilisations) sans détériorer l’emballage ni le système de gonflage. Ainsi, dès la deuxième utilisation, l’usage est rentabilisé.

 

Que proposez-vous aujourd’hui au réseau Logistique Seine Normandie ?

Notre innovation a déjà convaincu plusieurs acteurs du e-commerce mais ces derniers sous-traitent à des logisticiens : il nous faut éprouver ses avantages par les acteurs de la logistique grâce à une expérimentation à une plus grande échelle.

Les logisticiens devraient être rapidement convaincus par le bénéfice écologique et économique : le coût du colis OPACK (2 euros) est refacturé au client à chaque usage et le process d’emballage est réduit grâce au système de gonflage qui évite les manipulations de calage.

Nous devons trouver des acteurs prêts à changer leurs process pour adopter un modèle disruptif plus économique et écologiquement responsable. L’expérimentation pourrait porter sur 1000 exemplaires dans un premier temps pour être suffisamment significative.

Parallèlement, nous travaillons déjà au développement d’un modèle bouteille et d’un modèle XL pour le transport d’ordinateur portable 15 pouces.

Un premier contact est en cours avec un logisticien normand et d’autres expérimentations vont pouvoir être identifiées dans les semaines à venir au sein du réseau Logistique Seine Normandie.

 

Pour contacter Chrystelle Peltier, c’est ici

Poursuivez votre lecture

Réseau

41 nouveaux membres !

Bienvenue à ces acteurs clés qui contribuent à dynamiser et à renforcer notre écosystème logistique. Leur intégration au sein de notre réseau est une

Lire la suite